Chargement...

Chargement...

Fonds de Dotation

de la Société
Française
de Dermatologie

Je soutiens la
recherche sur
la peau
E Dermato E Demarto Site Grand PublicSite
grand
public
Congrès
en replay

La Société Française de Dermatologie publie le Livre Blanc « Les Défis de la Dermatologie en France »

LE LIVRE BLANC

La Société Française de Dermatologie publie le Livre Blanc
« Les Défis de la Dermatologie en France »

 

La Société Française de Dermatologie (SFD) a mené une réflexion collective et collaborative pour sensibiliser le grand public, les instances françaises et les décideurs aux problèmes spécifiques associés aux maladies de peau. Le fruit de ce travail, mené par un groupe d’experts aux compétences multidisciplinaires, a conduit à la publication d’un Livre Blanc, les Défis de la Dermatologie en France.

Ce Livre Blanc, initié sur la base des résultats d’une vaste étude épidémiologique intitulée Objectifs Peau , identifie les défis de la Dermatologie d’aujourd’hui. Il apporte des témoignages, formule des propositions concrètes, propose des pistes et recommandations précises, afin de nourrir -et parfois d’ouvrir- le débat sur l’organisation de la Dermatologie de demain, afin d’améliorer la prise en charge des patients atteints de problèmes ou de maladies de peau.

 « Nous sommes conscients des freins à lever pour améliorer le parcours de soins des patients dans la prise en charge des maladies de la peau, et nous apportons aujourd’hui des solutions concrètes » ajoute le Pr Marie-Aleth Richard, Past-Présidente de la SFD, qui a dirigé le projet « Objectifs Peau ».
La Société Française de Dermatologie a relevé plusieurs freins à lever, qui ont pour origine le vieillissement de la population, la pénurie de dermatologues, les disparités géographiques de la répartition nationale des dermatologues et de l’offre de soins, un accès restreint aux traitements innovants, ou encore un reste à charge trop important pour certaines pathologies.

Dans ce contexte, la Dermatologie est aujourd’hui confrontée à 4 défis majeurs à relever :

 

1.    Faire prendre conscience au grand public, aux instances françaises et aux décideurs, de la prévalence et de l’impact des maladies de peau (impact sociétal, psychologique, économique…).

 

2.    Améliorer le parcours de soins du patient atteint de maladie peau afin d’éviter une prise en charge tardive de pathologies parfois très graves et d’enrayer l’errance médicale croissante et l’engorgement des hôpitaux. Un effet de ciseau est observé entre l’accroissement de la demande de consultations et de soins en Dermatologie et la baisse rapide de l’offre médicale de diagnostic et de soin.

 

3.    Faciliter la recherche et l’accès à l’innovation pour les maladies de peau . La levée de contraintes administratives est indispensable pour relancer la recherche et les essais cliniques dans notre pays. La SFD sera attentive à la mise en œuvre des mesures annoncées par le Premier ministre Édouard Philippe, le 10 juillet dernier, qui vont dans ce sens.


4.    Adapter la formation des médecins et des professionnels de santé de proximité, maillons indispensables dans la chaîne de soins, à la connaissance et à la prise en charge des maladies de peau les plus fréquentes.  L’intégration de l’e-santé dans les pratiques professionnelles fait également partie des leviers majeurs à actionner rapidement.

« Nous tenions à sensibiliser l’ensemble des acteurs du système de santé  sur l’importance et l’impact des maladies de peau dans la population française, tant sur un plan humain, psychosocial, qu’économique. Nous serons vigilants sur la future réforme du système de santé, annoncée par le gouvernement pour 2019 qui sera déterminante pour améliorer ce parcours de soins » explique Pascal Joly, Président de la SFD.

Parallèlement à la publication du Livre Blanc, La Société Française de Dermatologie lance un cycle de rencontres avec l’ensemble des acteurs concernés par les problèmes de santé (dermatologues, institutions, autorités de santé, universités, grand public, autres disciplines médicales directement concernées, associations de patients…).
L’objectif est de sensibiliser le plus largement possible aux défis, mais aussi aux possibilités d’amélioration du service rendu aux citoyens concernés, tout en prenant en compte les contraintes de la collectivité associées aux problématiques spécifiques liées aux maladies de peau.

 

Retour au listing des actualités

Page mise à jour le 18/10/2018